Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Au revoir HSL, HS, HC et HCS. Bonjour HSM et HSC. Par Christian Bouschon.

Avec l’entrée opérationnelle des MH-60S et MH-60R dans l’US Navy, en remplacement des HH-60H, SH-60B et SH-60F, tout le petit monde des voilures tournantes dans la Navy est en train de subir une importante mutation.

Le plan de restructuration de toute la partie « Hélicoptère » de la Navy est engagé depuis un certain nombre d’années pour permettre de réduire le nombre de type d’hélicoptère afin de rationnaliser les couts, faciliter la maintenance  et avoir une capacité opérationnelle plus importante.


Ainsi, petit à petit les CH-46, SH-3, SH-60B, HH-60H, SH-60F, MH-53 ont disparus ou vont disparaitre au profit de 2 nouvelles machines : le MH-60R et  le MH-60S.  Avec la lettre « M » de MH-60, c’est l’aspect « Multimission » qui est privilégié.





















Les MH-60S (celui qui ressemble à un BlackHawk de l’US Army mais en gris) est déjà en service depuis quelques années.

Qui dit nouvelles machines et mission dans l’US Navy dit nouvelles appellations de Squadrons. Ainsi nous allons voir disparaitre les dénominations  HSL, HS, HC et HCS Les dénominations étaient liées aux missions et localisation des machines : ex HSL : Squadron  de SH-60B destiné à la lutte anti-sous-marine sur les bâtiments types Frégates et Croiseurs. Les HS étaient embarqués sur les porte-avions avec des SH-60F et HH-60H. Les squadrons HC étaient spécialisés dans le VERTREP (ravitaillement à la mer par air) avec des CH-46.

Les HSC étaient tournés vers la CSAR (rescue au combat) et l’action offensive.  Les HM (squadron de déminage avec les MH-53E) seront aussi amenés à évoluer, mais pour l’instant la systèmes anti mines prévus pour le MH-60S ne sont pas encore au point, les MH-53E vont donc encore survoler les eaux pour un certain temps .




















Donc petit à petit avec la livraison des nouvelles machines, des nouveaux squadrons apparaissent ou évoluent  . C’est le  cas des squadrons dédiés à la lutte anti sous-marine qui de HSL et  de HS vont devenir des HSM : Helicopter Maritime Strike Squadron. Ils sont pourvus du « Roméo ». A noter que l’US Navy pensait au départ reconstruire des « R » à partir de cellule de « B » dont le potentiel était encore bon. Mais il est apparu que cela revenait quasiment aussi cher que de construire des cellules neuves. Il fut donc décidé de construire du neuf. Seules quatre machines sont issues de « B ».



Les squadrons de HC deviennent ou naissent petit à petit  « HSC » Helicopter Sea Combat Squadron : leurs missions sont le ravitaillement en mer, mission « Pedro », Combat-SAR, transport de commandos etc…Ils sont équipés du « S ».

Avec l’arrivée de ces nouveaux appareils, l’organisation du CVW (Carrier Air Wing) est bouleversé pour la composante « hélicoptère » . Ainsi tous les hélicoptères du Strike Group du porte avions sont maintenant sous les ordres du CAG (Carrier Air Group)  précédemment  chaque détachement d’un HSL dépendait du Commandant du navire porteur.

Nous allons  trouver un HSM et un HSC par groupe de PA. Nous trouverons à la fois des MH-60R sur les navires de l’escorte (frégates, destroyers… 6 machines) mais aussi à bord du PA (5 machines ).  Le HSC va lui, fournir 8 MH-60S à la fois à bord du PA et 2 machines pour assurer le VERTREP (ravitaillement par air) à bord d’un navire de soutien.























Cette augmentation du nombre d’hélicos à bord du PA a  modifié les « spots » hélicos sur le pont d’envol : 2 nouveaux spots le « 2 » et le « 7 » situés sur des ascenseurs coté tribord. Ces deux spots permettent d’accueillir des hélicos sans interrompre les catapultages et appontage des voilures fixes. 

Le premier CSG : Carrier Strike Group à avoir testé ce nouveau concept  a été celui du CVN-74 USS John C Stennis avec le CVW-9. Autre nouveauté pour le CVW-9 : l’ensemble des aéronefs étaient équipés de la liaison 16 (Link 16 Data Link).


 

















Au niveau des machines le MH-60R, ressemble de loin à un SH-60B, mais notable différence, il est équipé en plus des bouées acoustiques d’un sonar plongeant, d’une avionique plus récente, d’une boule FLIR évoluée, de capacités anti-surface accrues. Il aura la possibilité d’avoir dans l’avenir un deuxième ponton coté tribord pour emporter encore plus de missiles Hellfire.
Les MH-60S ont en fonction de leur évolution  (block I à III) différentes capacités offensives et défensives.


Hobby Boss nous sortira peut être les « S » et les « R » en maquette.

Christian BOUSCHON - Photos US Navy